l’arnaque de la dette

Lien vers la vidéo : https://youtu.be/1RsYJIa0ZJM

Toujours le même mensonge du remboursement…

Ça y est la campagne présidentielle a commencé et il recommencent à nous prendre pour des jambons avec leur histoire de dette. Pas une intervention de Fillon ou de Macron sans qu’ils en parlent. Toujours le même discours culpabilisant : « on vit au-dessus de nos moyens » ou encore « il faut faire des économies pour rembourser la dette » ou pire « c’est l’avenir de nos enfants qu’on massacre ». Une bonne fois pour toutes : c’est complètent faux! La dette existe mais elle est complètement normale et nécessaire!

La dette c’est l’investissement!

Dire que le budget d’un état doit être à l’équilibre c’est complètement faux, le déficit fait partie du fonctionnement d’un état. L’état doit assurer l’équilibre courant. C’est-à-dire que ses dépenses courantes : les prestations sociales, les retraites, la sécu, la paye des fonctionnaires et le reste, doivent être égales à ses recettes courantes : les taxes, les impôts… Mais l’investissement est en plus et on le compte dans les dépenses tous les ans et c’est ce qui fait le déficit naturel d’un état. Par exemple financer des autoroutes partout en France ça ne se fait pas en augmentant d’abord les impôts et après on construit. On construit d’abord, ça fait donc un déficit, la nouvelle infrastructure va générer plus d’activité dans le pays donc plus de recettes fiscales et on verra dans un second temps pendant leur utilisation ce qu’il faut faire avec équilibrer les fonctionnement.

C’est même écrit dans le traité de Maastricht…

Déjà première chose qui met la puce à l’oreille du fait que l’état doit avoir un déficit et que la dette ne doit pas être remboursée, c’est le traité de Maastricht. Il donne des plafonds de dette : 3 % de PIB de déficit annuel et 60 % de PIB de dette publique. Donc bizarrement, qu’un état ait une dette et soit en déficit ça à l’air tout à fait normal. On nous reproche par contre en France que le déficit est à 4 % du PIB et la dette totale à 100 % du PIB.

La dette c’est aussi la monnaie nécessaire aux habitants

La dette de la France ça n’est pas de l’argent qu’on a emprunté à M. Cetelem pour payer la sécu ou les allocations chômages ou les retraites ou les fonctionnaires comme on veut vous le faire croire. La dette c’est la seule manière pour l’état d’augmenter la masse de monnaie dont a besoin son pays pour fonctionner.

Il faut plus de monnaie quand il y a plus de monde

Entre 1950 et 2010, la France a gagné 25 millions de personnes. Autant de monnaie qu’il a fallu rajouter à l’économie pour leur permettre d’être payés et de faire leurs achats, de participer à l’économie en fait.

Il faut plus de monnaie quand le niveau de vie augmente

Entre 1950 et 2010 la vie a changé.Dans la société actuelle, les gens ont une voiture, des appareils électroménagers, des appareils électroniques bref la masse de monnaie que chacun utilise tous les jours a énormément augmenté.

Avant y avait pas de dettes parce qu’on créait nous même la monnaie!

On entend aussi des raisonnements complètement faux qui disent qu’on est en déficit depuis 1973, l’année de la première dette. C’est Faux. Avant 1973, l’état français faisait aussi des investissements et donc du déficit, mais comblait le déficit en rajoutant de la monnaie en provenance de la banque de France. La loi de 1973 a été mis en place par Giscard sur demande de Pompidou qui arrivait directement de chez Rothschid (ça vous rappelle rien dans les candidats actuels?). Elle avait pour but de remplacer les accords de Bretton-Woods qui ont fini en 1971 et donnaient comme rôle au F.M.I. de contrôler la création de monnaie des états.

En 1973 les banques d’affaires sont devenues les gendarmes de l’état français

La loi de 1973 dit que l’état ne peut plus demander à la banque de France de créer de la monnaie, il ne peut faire que des emprunts à des banques privées pour faire ses investissements. On invente donc à ce moment le principe de dette de l’état. Le nouveau gendarme devient donc le marché des grandes banques privées, il décide de prêter que si le déficit lui semble légitime (qu’il va rapporter plus tard).

Vous remarquerez que si on fait un emprunt, y a des intérêts. Donc si on rembourse tout avec les intérêts, y a moins d’argent un circulation. Y a un trou, et ce trou comme on peut pas créer de la monnaie pour le combler, bah faut réemprunter, avec intérêt, ça refera un trou etc. Etc.

C’est comme ça que la dette augmente chaque année. Non pas parce que tous les ans le budget est déséquilibré mais parce qu’avec ce système d’intérêts on n’aurait pas assez de monnaie en circulation si on remboursait.

Sauf que le gendarme est complice

Les banques ont investi toutes les institutions

Le président de la commission européenne M. Juncker nous arrive directement du Luxembourg, il a été mis en cause dans l’affaire des LuxLeaks pour les petits arrangements de défiscalisation organisés dans son pays. Son prédecesseur M. Barroso a tellement bien géré la crise (du point de vue des banques) qu’il a obtenu un poste chez Goldman Sachs (les plus gros responsables de la crise) juste après son mandat. Le président de la banque centrale européenne M. Draghi nous arrive directement de chez Goldman Sachs. Pompidou venait de chez Rotshild, la plupart des élus sont conseillés par des types de la finance.

Les huiles de l’administration négocient leurs places dans les banques

De l’autre côté, en France une bonne partie des responsables des grandes banques françaises viennent de l’état, ils ont fait polytechnique, l’ENA, ont bossé aux impôts et dirigent nos banques.

Sauf que le gendarme triche

La fraude fiscale est organisée entre banques et état

La France paye des intérêts discutables aux banques, 40 milliards par an, juste pour faire le gardien des comptes publics. Mais en plus un rapport du sénat de 2012 nous dit qu’il y a au moins 30 milliards d’euros par an d’évasion fiscale. Un rapport du syndicat Solidaires finances publiques l’évalue à 80 milliards. Cet argent qui échappe aux impôts de façon frauduleuse est entreposé dans des banques complices de la situation. On en retrouve des bouts à chaque affaire style panama papers.

La dette au service des paradis fiscaux

Quand l’état emprunte aux banques, c’est en signant une obligation. En ce moment les obligations durent 7 ans, chaque année elles rapportent et son détenteur récupère toute la somme à la fin. Les banques vendent ces obligations à leurs clients pour gagner de l’argent tout de suite et pas attendre 7 ans. L’acheteur lui il n’est pas forcément français certains ont leur compte dans des paradis fiscaux, la dette aussi ça arrose les paradis fiscaux. 80 milliards c’est plus que le déficit annuel de la France, si le pays allait chercher cet argent il gagnerait de l’argent.

Comment peut-on penser que les grands pontes des impôts qui rêvent d’une place au sommet des grandes banques vont les menacer?

Sauf que le gendarme est intouchable quand il vole

Après la crise de 1929, les banques ont été muselées, jusqu’en 1929…

La grosse crise de 1929 avait marqué les esprits et les états s’étaient mis d’accord pour empêcher les banquiers d’avoir trop de pouvoir. La loi la plus marquante c’est celle de séparation des banques de dépôt et des banques d’affaires en 1933 (banking act). Les banques de dépôt vous les connaissez, vous déposez de l’argent sur un compte en banque et la banque se sert de votre argent pour faire des prêts à d’autres personnes. Mais il y a un autre type de banque, la banque d’affaire. Pour jouer avec, il vous faut quelques millions d’euros de côté. Il y a peu de chance que ça soit votre cas. Dans ces banques d’affaires vous achetez de produits financiers qui sont des paris. Vous achetez et vous espérez qu’ils vous fassent gagner de l’argent. Pour vous attirer à jouer, les banquiers inventent en permanence des nouveaux produits, des paris de plus en plus pourris. En 1999 la loi de séparation des banques est abrogée.

Moins de 10 ans plus tard, la crise des subprimes

En 2008 c’est la crise des subprimes, tout les paris détenus par tous ceux qui ont joué, les riches, les fonds de pensions ne valent plus rien et ne rapporteront rien. Sauf que comme les banques de dépôt et les banques d’affaires sont fusionnées, quand les parieurs perdent, les économies de ceux qui n’ont pas joué sont perdues aussi. Les nôtres quoi. Donc elles ont dit aux états, pas le choix, vous devez nous sauver. La France a avancé 360 milliards pour les sauver. 360 milliards qu’il a fallu emprunter sur les marchés financiers et qui ont fait exploser la dette française à partir de 2008.

Le sauvetage des banques s’est fait sans aucune contrepartie ni régulation

Le plan de sauvetage c’était le moment de reprendre le contrôle de tout ça 360 milliards oui on vous sauve mais c’est fini les conneries maintenant c’est nous les boss ! Du coup on les a sauvé et en contrepartie, rien. Pas une loi, pas de séparation, pas de contrôle, rien.

Sauf que le gendarme ne fait même pas son boulot

La dette c’est l’investissement. Sauf que depuis 10 ans il n’y a plus d’investissement. Il faut bien emprunter pour payer les anciens intérêts puisqu’on ne peut pas créer de monnaie. Mais le gouvernement Hollande empruntait plus que ça. Le CICE par exemple n’est pas un investissement, il a pourtant été payé par emprunt. Les banques privées auraient dû refuser de prêter car ce déficit est illégitime. Elles ne le font pas car elles sont de mèche avec un état qui arrose les puissantes multinationales et les banques elles-mêmes. Ce système permet aux banques de déréguler les états à leur profit en plus de tout le reste. Ils servent à quoi les intérêts du coup?

Il faut virer le ripoux

Il est grand temps de changer le système, le pays n’a pas besoin des banques privées pour fonctionner. Tant qu’elles auront ce pouvoir, elles décideront de notre avenir. La Banque Centrale Européenne doit devenir l’organisme de création de monnaie au service des états. Et non plus l’assurance de la domination des banques privées face aux états. Il faut donc en finir avec le loi de 1973 et ses dérivées européennes immédiatement. Le système fonctionnait sans cette loi, il refonctionnera si on l’enlève.

Publicités

A propos azyx1986

Statisticien
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s